Les Ziggurats de Mictlan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Ziggurats de Mictlan

Message par Elien le Mer 17 Sep 2014 - 13:07

Nombre de Ziggurat : 6

Ziggurat Plaie
Population : 1 PGA
DMZ : #213422

Ziggurat Calvaire
Population : 5 PGA
DMZ : #199166

Ziggurat Brûlure
Population : 25 PGA
DMZ : #206272

Ziggurat Martyre
Population : 125 PGA
DMZ : #213323

Ziggurat Affliction
Population : 625 PGA
DMZ : #206217

Ziggurat Douleur
Population : 3000 PGA
DMZ : #199067

Pour chaque Ziggurat, l'artéfact trouvé change apparemment.
Pour les pertes, faut compter environ 50% en nombre de la troupe qui défends , ne pas y aller avec de l'équipement car celui si est perdu.
Il faut aller en betrayal jusqu'à chaque ziggurat avant de pouvoir l'attaquer.



[23/08/2011 20:33] Post de Maelochxz : DMZ 206672
VoxCam : En direct de son Betrayal
:

Jour du Vautour,

Cela fait désormais de nombreux jours que je travaille sur l’élaboration de cet Atlas martien en étroite collaboration avec Yraël, et cela va prendre encore un peu de temps… Ce jour, j’ai ouvert le chapitre des Ziggurats de Mitclan. J’ai déjà pu contempler les quatre premières structures découvertes par les terraformers. En fait, je m’y suis rendu et j’ai observé de loin, sans vraiment comprendre, à la fois fasciné par l’architecture et effrayé par le terrible secret qu’il pouvait s’y cacher…

J’ai même envoyé quelques unes de mes entités pour piller le trésor de la Ziggurat Plaie, la première, celle que nous avait indiqué la représentante de la Caste des convoyeurs. Je ne l’ai pas fait par idéologie, par avidité ou autre, mais par simple curiosité, pour savoir ce qu’il y avait au-delà de cette porte gnomonique. Je regrette aujourd’hui car de tels actes irréfléchis aussi infimes soient-ils peut naître de grandes souffrances.
Il me fallait donc aujourd’hui comprendre.

La cartographie, l’exploration : le savoir par la terre.

J’ai repris mes quelques documents et hypothèses à ce sujet puis relus les quelques références que j’avais annoté lors de discussions de la part de colons au Bar du Forage, « elles sont alignées »… « elles forment un rectangle »… Enfin, je me suis souvenu des paroles de Natsha Vichnegrasdski : « notre Caste a réussi à comprendre les anciennes glyphes des Ziggurats.
Elles forment entre elles les signes géométriques connus ». Des signes géométriques connus… des signes anciens…

Par intuition, il me semblait bon de se livrer à un exercice simple par la pratique : réaliser une exploration qui partirait de Safarik vers la Ziggurat de la Plaie, puis à mi parcours très exactement bifurquer à quatre-vingt dix degré et prendre la médiane entre la Ziggurat de la Douleur et la Ziggurat du Martyre.
La géométrie : une science exacte.
Bien qu’ignorant encore la réelle signification de tout ceci, je roulais tranquillement vers les contreforts Est du vieux volcan Arsia Mons.

Mais alors que la météorologie était clémente, une inquiétude sourde s’insinuait peu à peu dans mon esprit et s’ancrait dans mes viscères.
Tel un cauchemar éveillé mes sens étaient perturbés. Je voyais des gerbes d’étincelles déchirant l’obscurité, des flammes léchant des chairs décharnés et par-dessus tout, je sentais cette odeur, cette odeur désagréable caractéristique d’une carne grillée sur un feu trop nourrit.

Je compris pourquoi ces visions, un ravin plus loin, lorsque je surplombais la Ziggurat de la Brûlure…

L’édifice était semblable aux quatre autres. Je n’ai pas voulu m’approcher plus que ça. J’ai cru distinguer une vingtaine de gardiens auprès de la porte gnomonique, mais ce nombre n’est en rien significatif de ce qui grouille là bas dedans…

Au-delà de tout ceci je pouvais désormais tirer de cette localisation un enseignement précieux et en déduire la position de la toute dernière Ziggurat : la Ziggurat de l’Affliction.

Me voici donc en route vers cette dernière, tout comme les convoyeurs je crois cette fois avoir compris la géométrique des édifices de Mitclan et la terrible symbolique qui s’y cache…



[24/08/2011 03:22] Post de Maelochxz : DMZ 206217
VoxCam : En direct de son Betrayal :

" MaelochXZ,
Rapport sur voxcom embarqué pour archivage,
Jour du Vautour,

Cette fois, je ne me suis pas trompé : la localisation est strictement exacte. Je suis désormais arrêté sur les contreforts Ouest d’Arsia Mons, symétriquement à ma position antérieure vis-à-vis du Temple Relique Géant.
Je lève un instant mon regard en direction des pentes douces du vieux volcan endormi, ces même pentes qui abrite la grotte Chicomoztoc de l’Esprit du Baroudage, comme pour y trouver une once d’espoir, avant de le replonger vers l’horizon orangé, barré par la Ziggurat de l’Affliction.

L’Affliction. Ce supplice promis par les hermétiques du Bouclier Noir depuis plusieurs cycles...

Ici cette tourmente paraît palpable et son augure inéluctable. Les masses de souffrances récupérées dans l’éther hurlent dans un torrent intangible de désespoir avant d’être insufflées dans cette « chair qui marche ». Quiconque s’approche de ce lieu peut ressentir cette désolation.

L’interprétation, elle, comme toujours, est bien plus complexe. Le Seigneur sans Visage est-il réellement incapable de contrôler son corps et son esprit, la-t-il déjà été ? Répandre la poudre de coquillage aurait peut-être apaisé ces interrogations, ne serait-ce que l’espace d’un instant…

La porte gnomonique est quoi qu’il arrive bien gardée. Moins que celle de la Ziggurat de la Douleur mais je dénombre tout de même des centaines d’entités qui paraissent toutes très actives… Peut-être ont-elles perçues ma présence…

Je ne compte pas m’attarder de toute manière.

J’ai la confirmation de ce que j’étais venu chercher :
Les Ziggurats sont disposées autour du Temple Relique telle deux flèches qui cible le colossal édifice. En étudiant mieux leur emplacement on s’aperçoit que liées, leur géométrie définit un ancien glyphe maya, le symbole utilisé par ce peuple pour définir la bouche :



Natsha mentionne par son étude des textes anciens une « grande et belle chose honorifique » et ce glyphe auréolé d’une ligne de point évoquait chez ces même Mayas le sacré et la sainteté.
Ces pointillés semblent donc dépeindre la destinée en suspend des zones de vivance.
Seront-elles capables de trouver l’arme contre les Ténèbres, ingurgitant de cette bouche le tourment annoncé ? Ou bien au contraire cette bouche vomira de toute sa force, son fiel, son amertume, sa douleur et sa haine sonnant le trépas de cette génération de colons ?

Pour ma part, je ne prendrai plus part aux attaques contre ces ziggurats en l’état, préférant me remémorer ces paroles de la convoyeuse : « Il y a par malheur la possibilité d’une mauvaise interprétation des glyphes ou que la chose soit déjà corrompue et qu’une fois découverte son utilisation requiert de la prudence. » La prudence, voilà une voie sage, et une voie qui me conforte chaque jour un peu plus dans le fait de devoir emmener la Tribu au-delà des enclaves dans le Red Wüste.

Je suis épuisé. Il est grand temps de rentrer au squat.
avatar
Elien
Admin

Messages : 252
Date d'inscription : 11/09/2014

Voir le profil de l'utilisateur http://elien-bibliotheque.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum